Amis lecteurs, bonjour !

Aujourd'hui, je voulais simplement vous parler d'une nouvelle que j'ai lue dernièrement dans les médias. Alain Ducasse se met à la cuisine végétarienne ! En tout cas, c'est de cette manière que les médias ont commencé par diffuser la nouvelle (avant de rectifier le tir pour certains)...et je ne suis pas tout à fait d'accord avec le terme employé. Je vais vous expliquer pourquoi.

Alain Ducasse est un homme extrêmement connu dans le monde de la cuisine, il est même surmédiatisé et ce ne sera donc pas nécessaire de revenir sur son parcours. Vous pouvez aller sur son site pour en savoir plus sur lui. Grand chef multi-étoilé, même si je n'ai encore jamais pu goûter à sa cuisine, (d'ailleurs je ne désespère pas un jour de le faire...), il s'est engagé depuis vingt-cinq ans à promouvoir la qualité, la fraîcheur et la culture locale et raisonnée des produits qu'il utilise dans ses cuisines. 

C'est un très beau combat que je partage, parce que bien manger permet de bien se nourrir donc de rester en bonne santé, même si je le trouve parfois un tantinet caricatural dans la recherche et l'appellation de ses produits, car tout le monde ne peut pas se permettre de payer une centaine d'euros pour un menu "Ducasse"... Allez chez votre producteur au marché, vous trouverez de très beaux produits, qu'ils soient bio ou issus de culture raisonnée, tout aussi goûteux que les siens, mais à un prix nettement plus abordable pour le porte-monnaie des Français.

Certes, la tendance locavore a du bon, mais quand elle est poussée à l'extrême comme il le fait, je trouve que c'est dommage, car cela donne une image déformée de la cuisine saine, bio, gourmande et a-bor-da-ble. Par exemple, pourquoi aller chercher les légumes du Jardin de la Reine au Château de Versailles, la "baudroie de Méditerranée" ou le "quinoa cultivé en Anjou" ? Mettre en avant le terroir est théoriquement une bonne chose, car de récents scandales alimentaires ont prouvé que le consommateur était facilement trompé. Aussi, de cette manière, il sait automatiquement d'où vient ce qu'il a dans son assiette. Par contre, utiliser les noms des localités dans le titre des plats est, à mon goût, trop exagéré. Je trouve que cela sonne comme une publicité, comme un lancement de produit par une marque qui voudrait séduire le consommateur en lui murmurant à l'oreille le nom du lieu, synonyme de gage de qualité. Loin s'en faut.

Bref, ici, il s'agit de sa table "Alain Ducasse au Plaza Athénée", un restaurant décoré de trois étoiles avant la fermeture du palace pour rénovation. L'Hôtel Plaza Athénée, aussi célèbre que son chef cuisinier, est un palace centenaire situé au 25 de l'avenue Montaigne, soit tout près des Champs Elysées, qui a une longue histoire derrière lui, puisqu'il a été inauguré en 1913 et a subi de nombreuses modifications depuis ! De plus, il est facilement reconnaissable depuis la rue pour sa façade aux tentures et aux géraniums rouges. Il a réouvert le 1er août 2014 après plusieurs mois de travaux et d'embellissement.

 

27227

La célèbre façade du palace

 

Finalement, de quoi s'agit-il ? On apprend qu'Alain Ducasse a décidé de créer une carte où la "naturalité" est le maître mot. C'est son nouveau dada ! Autrement dit, le chef a pris le parti de retirer toute viande de sa carte, afin de mettre en valeur les légumes, les céréales et les poissons. Sur ce point, il a entièrement raison ! Manger de la viande tous les jours est très mauvais pour la santé, une fois de temps en temps c'est bien, mais il est recommandé d'éviter la viande rouge... Petit bémol: le menu bio et locavore coûte quand même 380 euros (sans les boissons) !!! Si, si, si !

plus-de-viande-a-la-carte-du-plaza-athenee

Appétissant, non ?

 

C'est là où je voudrais faire une remarque à certains sites (France24 , Paris by Mouth, Elle à Table, et d'autres) qui n'ont pas cherché bien loin (pour certains, dès qu'il n'y a plus de viande, c'est la fin du monde et on est automatiquement classé dans la catégorie des végétariens, histoire vécue !) et qui ont décrété que le chef devenait végétarien. Mais pas du tout ! Un petit rappel linguistique s'impose.

D'après le CNRTL (Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales, la bible en matière de référence linguistique), "végétarien" signifie "qui se compose de végétaux et de produits d'origine animale, à l'exclusion de la viande et du poisson".

Voilà, tout est dit. Rectifions maintenant les titres de ces sites: non, Alain Ducasse n'est pas devenu un chef végétarien, il n'y a simplement plus de viande à la carte, mais il y a encore et toujours du poisson ! Cela dit, pourquoi au Plaza et pas dans ses autres restaurants ? C'est un mystère et la question est posée par ce site. Par contre, dire qu'il se végétalise n'est pas entièrement faux.

Je ne sais pas vous, mais moi, je ne compte pas payer 380 euros pour aller déjeuner au Plaza (quoique le cadre doit être agréable), alors que 25 euros chez mon producteur bio me suffise pour remplir largement mon (petit) frigo pour une semaine...