Amis lecteurs, bonjour !

Non, je ne vous avais pas oubliés, mais j'ai été très occupée récemment. Pour tout vous dire, je n'ai pas eu accès à internet pendant quelques jours, ce qui m'a bien embêtée, car je n'avais pas programmé de billet pour la semaine dernière. C'est chose faite désormais. Sachant que j'ai pris la décision d'écrire de façon hebdomadaire, à moi de réfléchir à la meilleure façon de ne pas oublier. J'ai décidé que, dans la mesure du possible, le mieux serait de lister les thèmes des prochains billets, de manière à pouvoir agir en cas d'imprévu. 

Aujourd'hui, j'aimerais vous faire découvrir un magazine que je connais depuis un petit moment et que j'apprécie beaucoup. Je vous ai parlé de mon amour pour "Fou de pâtisserie", un magazine pour les passionnés de pâtisserie, que j'achète avec toujours autant de plaisir. Je vous ai également présenté un magazine sur la cuisine saine et gourmande, "Cuisine naturelle", qui a d'ailleurs expérimenté une nouvelle formule lors du dernier numéro (le n°3). Au fait, pourquoi changent-ils déjà la maquette ? C'est un autre débat, mais on pourrait en discuter, car je ne sais pas si je suis autant séduite qu'avant. On verra au prochain numéro. Rendez-vous début décembre, je ferais un petit article de mise au point à ce moment-là.

Le magazine que j'avais envie de vous présenter s'appelle "Simple Things". Il en existe un en anglais sous le même nom, "Simple Things: Taking Time To Live Well". Je trouve que c'est une formule belle et ambitieuse, parfois difficile à mettre en place. La version française propose "Le plaisir des choses simples". C'est plus doux. Il s'agit d'un magazine qui veut attirer l'attention sur des choses toutes simples. Dit comme cela, cela parait un peu antinomique ! En réalité, pas du tout.

couv-240

Couverture du n°4 (image issue du site du magazine)

 

Présenté sous un grand format, plus grand que "Cuisine naturelle", il s'adresse à chaque femme (car oui, c'est un magazine féminin) en lui proposant d'oublier portable, ordinateur, internet, FB, Twi**** et autres gadgets électroniques/occupations/corvées pendant un moment, le temps d'une pause lecture revigorante. L'essentiel, c'est de ne se consacrer qu'à une seule chose, à la lecture du magazine, de manière à se laisser imprégner par la douceur, la chaleur et la bienveillance qui se dégage au fil des pages.

J'ai manqué le 1er numéro, vous pouvez le lire ici, mais j'ai acheté le 2ème après l'avoir rapidement feuilleté chez le marchand de journaux. J'étais attirée par les couleurs, les photos et, j'avoue, la promesse créée par le sous-titre. Je l'ai lu une fois rentrée chez moi et quand je l'ai montré à d'autres personnes, j'ai parlé de l'impression de douceur dégagée par le magazine. C'est de cette manière que je l'ai décrit. Les personnes qui l'ont lu m'en ont également parlé. Et depuis, j'ai acheté les numéros suivants. On est loin des textes péremptoires et très agressifs que l'on trouve chez certains magazines. Oubliez aussi les pubs à chaque page, les couleurs vives et flashy, le papier glacé. Ici, le lecteur a vraiment l'impression d'être plongé dans une bulle. D'ailleurs, la meilleure manière de le lire et d'en profiter, c'est de s'asseoir confortablement dans un fauteuil ou un canapé (ou sur son lit) en savourant un grand mug de thé bien chaud. D'autant plus à cette saison.

Justement, le n°4 s'intéresse à l'automne. Chaque numéro s'organise en trois parties qui correspondent aux trois moments de la journée:

L'aube: s'éveiller en douceur, savourer chaque instant

Le jour : partager, contempler, goûter, faire pousser...

Le soir: prendre soin de soi, se poser...

Que trouve-t-on dans les rubriques de ce numéro ?

"Dès l'aube" vous propose l'idée gourmande d'un bloggeur pour commencer la journée. Ce mois-ci, faites votre granola chocolat et noix de coco. Miam ! Vous vous émerveillerez ensuite devant une très belle sélection d'objets en accord avec le thème du mois à des prix généralement attractifs (même si certains sont inaccessibles à mon porte-monnaie d'étudiante). Puis, vous découvrirez des idées d'évasion, quelques livres de cuisine, un autre mode de vie (dans une ferme), loin de la ville bruyante et grise, Lisa et son café à Londres, la ville d'une bloggeuse (ici, San Francisco), etc. 

"Le jour", vous partirez à l'aventure dans les bois, découvrirez le loft-atelier d'une passionnée de récup, cuisinerez le potiron de différentes façons, apprendrez à reconnaître les champignons, participerez à un concours pour gagner un vélo hollandais, etc.

"Le soir", vous pourrez choisir votre prochain livre de chevet grâce à la sélection de la rédaction, découvrirez un nouveau DIY, dégusterez un festin indien en profitant de la fête hindoue des lumières, apprendrez à vous soigner avec les huiles essentielles, etc.

Vous trouverez également, en fin de magazine, la rubrique Miscellanées ou bric à brac dans laquelle, vous attend, comme son nom l'indique, une autre sélection d'idées et de bons plans à noter quelque part.

Finalement, je ne dis qu'un mot, plongez ! J'apprécie beaucoup de voir un magazine qui sort un peu des chemins battus et qui nous propose autre chose que le format habituel -pub-mode-pub-cuisine-pub- qui plaît pendant un temps, mais qui finit par lasser. Pas de mannequin anorexique et photoshopée sur la une, une couverture qui fait plus vraie. "Simple Things" ne recherche pas le sensationnel ou à faire le "buzz", il veut simplement nous amener à revenir aux fondamentaux, à réapprendre à regarder, à se poser, à prendre le temps de savourer une chose par une chose, chaque chose, à se concentrer sur ce que l'on voit/fait/entend/lit. D'ailleurs, tout se rejoint: comme le mouvement de la "slow food" souhaitait revenir aux principes d'une cuisine plus authentique, saine et goûteuse, le magazine nous incite à adopter une "slow life" ou du moins à essayer.

Quoi de plus beau qu'un magnifique bouquet de fleurs orangées et rouges pour symboliser l'automne. C'est une idée que vous trouverez dans le n°4. Certes, c'est tout simple, peut-être même que certains d'entre vous y avaient déjà pensé. Tant mieux. Mais combien de personnes ne voient plus les fleurs que sur leurs écrans et n'ont pas senti leur parfum depuis leur enfance ? 

Manger sainement, profiter des petits plaisirs du quotidien, essayer de vivre (un peu) autrement et plus simplement pour se sentir bien, mieux, revenir à l'essentiel, c'est le pari lancé par ce magazine. Voir le monde différemment, mener sa barque autrement, vivre comme on l'entend, cela va à l'encontre du modèle ambiant, mais c'est à vous de décider de ce que vous voulez faire. Laissez-vous guider et vous serez bientôt comme un poisson dans l'eau !

PS: Si vous l'avez lu et avez aimé ou si vous n'êtes pas d'accord, j'attends vos commentaires avec intérêt.

PS2: Le magazine parait tous les deux mois et est vendu au prix de 4,95 euros. C'est franchement correct. Vous pouvez aussi vous abonner. Pour ce faire, vous pouvez remplir le bulletin d'abonnement qui se trouve à l'intérieur du magazine ou vous rendre sur le site ou sur cette page et suivre les instructions.